En salopette !

Toujours dans le défi garde-robe raisonnée organisé par Artesane, j’ai choisi de réaliser ma première tenue dessinée. Mais… je n’étais pas très satisfaite du rendu du-dit dessin, alors j’en ai tenté un nouveau et voilà le résultat avant / après. Je suis plus satisfaite cette fois !

Avant
Après

Après en avoir terminé avec mes feutres, il était temps de passer à la couture !

Mon dessin est (je l’espère !) assez clair : il s’agit d’une salopette en denim (tout un symbole de notre enfance / adolescence) et dans une matière qui me correspond très bien : le denim. Ici dans un bleu assez clair. Et bien évidement, avec une multitude de surpiqûres (j’aime tellement ça !). Pour moi, le jean ou la salopette, c’est vraiment une pièce qui va rester longtemps dans mon dressing : c’est une valeur sûre ! Elle peut se porter à toutes les saisons, avec au choix un pull ou un débardeur dessous. Ici, pour l’accompagner, j’ai choisi une marinière jersey semi-rayé : une pièce intemporelle et qui se marie avec beaucoup d’autres éléments de ma garde-robe !

— Les patrons

Pour la salopette, j’ai longtemps hésité avec la Turia de Pauline Alice Patterns, j’avais même envie de réaliser une version short, mais après mûre réflexion, j’ai jeté mon dévolu sur le patron Danielle, de République du chiffon. Ses grandes poches (autant sur le devant qu’au dos) et sa coupe un peu « loose » me semblaient idéales pour correspondre au mieux à mes attentes et à ma garde-robe. En dessous il est possible de la marier avec un petit haut comme avec un pull lorsqu’il fera plus frais. Une pièce qui pourra donc être portée sur plusieurs saisons !

Pour ma capsule, j’ai choisi de l’associer à un haut léger et indémodable : une marinière. Il s’agit du patron Pont Neuf, de Cosy Little World : une coupe plutôt loose, un dos plus long que le devant, des manches 3/4, une encolure bateau soulignée par une jolie découpe.

— Les tissus

Pour la marinière je la voulais vraiment dans ce style rayé, et j’avais un coupon acheté chez Motif personnel qui collait parfaitement. C’est un jersey léger, avec des zones unies par endroit et rayées à d’autres. Exactement ce que je voulais pour ce modèle !

Pour la salopette, je ne l’imaginais pas autrement qu’en denim. Je porte des jeans à longueur d’année : j’adore ça. MAIS je n’aime pas du tout le stretch. Il se déforme, vieillit mal, dès qu’on plie les genoux, ça tire sur le pantalon, qui descend volontiers donc on passe son temps à le remonter.. Bref, vous l’aurez compris : je ne suis pas fan. Mais comme c’est la matière à la mode, on ne trouve plus que ça.. J’ai pu tout de même trouver du denim sans élasthanne chez Meter Meter (qui propose beaucoup de teintes bleutées différentes en plus !). Il y en aussi chez Stragier par exemple. Si vous connaissez d’autres sites, je serai heureuse que vous les partagiez ici !!

J’avais acheté du denim chez Meter Meter, coloris Bleach Blue (Heavy Washed Denim, 12.5 oz), à la base pour réaliser une veste. Finalement, il en a été tout autre !

— La couture

Le patron de salopette Danielle indique que 2,20 mètres de tissu sont nécessaires. Ayant déjà acheté mon denim pour un autre projet, j’avais pile ce qu’il fallait pour réaliser une veste : soit 1,80 m…. Dans le doute, j’ai lavé mon tissu, puis posé dessus toutes les pièces du patron, comme si j’allais les découper. Et finalement tout rentrait (pour une salopette réalisée dans une taille 42) ! Sans être tout serré : ça rentrait ! Hourra ! Bon, il ne fallait pas que je me rate à la découpe, parce qu’effectivement je n’avais pas de rab..

Une fois découpées, j’ai pris mon temps pour assembler mes pièces, en utilisant une aiguille 100, voire 110 par endroit. J’ai adoré faire des surpiqûres (avec un point droit réglé sur une longueur de 3, et un fil cordonnet pour la bobine du haut. Deux coloris différents : marron (n. 386) et bordeaux (n. 360), achetés chez Mondial Tissus).

J’ai utilisé des boutons pression en métal pour rester dans l’univers du jean. Quand à la braguette, c’est une fausse patte donc très facile à réaliser !

Et pour le fun, j’ai cousu l’étiquette « j’aime la vie » sur la poche avant de ma salopette ! Merci La Petite Maison Couture pour avoir créé ces délicieuses étiquettes !

Je me suis aussi amusée à faire des ganses sur le bas des jambes, car je vais tout le temps porter la salopette avec des ourlets. Autant que ce soit joli ! J’ai vraiment voulu travailler les détails avec cette « masterpiece » de ma garde-robe capsule ! Après avoir assemblé mes jambes, surjeté, j’ai cousu un biais en liberty jaune moutarde (coloris 22 « poussière d’or », de Mercerie Frou-Frou), sur 20-30 cm à partir du bas.

Pour la marinière Pont Neuf, j’ai surtout passé du temps avant de découper mes pièces, afin de faire correspondre les rayures. Comme vous pouvez le constater, je me suis foirée sur les manches, mais tant pis. Pour le coup, je n’avais pas beaucoup de tissu et ma marge de manœuvre n’était pas énorme.

D’après mes mensurations, j’aurais dû choisir une taille 42, mais j’ai découpé mes pièces en taille 40, car le modèle est assez ample. J’ai cousu le tout à l’aiguille 80 spéciale « jersey ».

C’est une pièce très facile à réaliser, accessible aux débutantes ! La fausse patte de boutonnage sur cette encolure bateau fait tout le charme de ce patron, ainsi que le décalage entre le dos qui plus long que le devant.

— Bilan

Ce défi garde-robe a été passionnant. J’ai adoré regarder les moodboard et les dessins réalisés par les autres participantes.

De mon côté, j’ai vraiment envie d’aller au bout. Du coup, les deux autres tenues que j’ai dessinées sont sous ma MAC, je vous les présente bientôt !

Pour cette sapolette et sa marinière, j’ai attendu le dernier moment en espérant faire quelques photos dans un champ de fleurs jaunes (celles que l’on cueillait petits, et que l’on plaçait sous le menton pour savoir si l’on aimait le beurre… qui se souvient ?!). Ce jaune aurait en plus rappelé une des couleurs sélectionnées dans mon moodbaord, mais ce printemps est si pluvieux que ça a été impossible… Il a fallu faire autrement !

A tout bientôt et gros bécots !

2 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s